Rando du  22 novembre 2022

 

GIGORS

 

Nous sommes 14 au départ, à l’église Saint-Pierre de Gigors pour cette marche de 16 km et 680 m de dénivelé.

Après une nuit de pluie le soleil est de retour mais avec une température de 4°C. Dès le départ nous avons la vue sur les sommets enneigés de la Drôme : 3 Becs, But de Saint-Genix, Glandasse … Les arbres ont pris leurs belles couleurs chamarrées d’automne et s’illuminent au soleil. Après une petite heure nous arrivons à la chapelle « ouverte » Saint-Pancrace construite à l’emplacement d’un ancien monastère. Une petite pause et après un beau cheminement en descente douce nous montons à la Croix de Saint-Pancrace(*) par un petit sentier très raide. Une fois en haut nous admirons un panorama très large sur la Vallée de la Gervanne et les montagnes tout autour, depuis la montagne de Lozeron jusqu’au Synclinal de Sâou.

Nous redescendons et traversons le joli petit village du vieux Suze. Nous pique-niquons à 12h25 sous de beaux vieux chênes à l’abri du vent. En guise de digestion, le chemin longeant un pâturage nous avons un accueil guère sympathique de 3 beaux Patous mais très bruyants à notre vue qui veillent sur leur troupeau…nous passons tranquillement sans problème.

Le chemin traverse ensuite des bois de toutes les couleurs automnales jusqu‘au « Trois Prés ».

Une dernière « bonne » montée par un chemin caillouteux. Nous finissons après un peu de route pour rejoindre le village de Gigors et rejoignons nos voitures à 15h45.

 

Christian

 

(*) : Saint-Pancrace : jeune martyr romain de 14 ans converti au christianisme qui fut décapité sur ordre de l’empereur romain Dioclétien en l’an 304 pour ses convictions.

gigors01
press to zoom
gigors02
press to zoom
gigors03
press to zoom
gigors04
press to zoom
gigors05
press to zoom
gigors06
press to zoom
gigors07
press to zoom
gigors08
press to zoom
gigors09
press to zoom
gigors10
press to zoom
1/2

MARDI 8 NOVEMBRE 2022 :

 

SAINT ANDEOL

 

Nous sommes 25 à partir pour Saint Andéol dans la Drôme des collines non loin de Claveyson.

Nous nous garons au centre du village  point de départ de la boucle « du Prieuré à la Tour de Ratières » (15km – 420m de dénivelé). Nous montons en direction du Prieuré, passons derrière et descendons par un chemin de terre jusqu’à atteindre la D53 que nous traversons avec prudence.

 

Le chemin monte au village de Ratières que nous traversons, une petite pause pour flâner et découvrir la fontaine, l’école (les « petits nous font coucou en passant) et l’église.

Une petite route en descente nous amène à un chemin de terre en montée. A l’entrée de ce chemin une pancarte rustique en bois nous indique « chemin de la Tour ». Au bout de la montée nous avons la Tour de Ratières* en visuel.

Au sommet le chemin du « Mont Froid » nous conduit au panneau touristique retraçant l’histoire de la Tour. Continuant notre périple nous empruntons un chemin au milieu des champs (pour éviter la route).

 

A la « Vierge », il est 12h45, c’est l’heure du pique nique. Après nous être restaurés et avoir dégusté de nombreux gâteaux maison, nous repartons en direction du village de Saint Avit. Nous montons sur le parvis de l’église où se trouve une table d’orientation avec un point de vue sur les montagnes ardéchoises.

De là nous entamons une longue descente, puis une longue montée très caillouteuse (150m de dénivelé sur 2km), nous ramène au parking.

 

Une magnifique randonnée qui traverse des petits villages joliment restaurés, on a une belle vue sur le Vercors, les Alpes (on a même aperçu la neige), le Pilat et les Monts d’Ardèche.

 

*La Tour de Ratières : c’est une tour des carolingiens inscrite monument historique en 1926.

Érigée sur la commune de ratières dans le Nord de la Drôme, c’est une tour octogonale de 15 mètres de haut surplombant le village et la plaine alentour. C’est en réalité un château de trois étages perché sur un tertre entouré d’un jardin d’un hectare créé en 1993 Paolo Antonini (allée de rosiers, jardin médiéval, jardin de vivaces, jardin italien.)

La tour est privée et ne se visite pas.

 

JOSIANE.

standeol01
press to zoom
standeol02
press to zoom
standeol03
press to zoom
standeol04
press to zoom
standeol05
press to zoom
standeol06
press to zoom
standeol07
press to zoom
standeol08
press to zoom
standeol09
press to zoom
standeol10
press to zoom
standeol11
press to zoom
standeol12
press to zoom
standeol14
press to zoom
standeol15
press to zoom
standeol16
press to zoom
standeol13
press to zoom
standeol17
press to zoom
standeol18
press to zoom
standeol19
press to zoom
standeol20
press to zoom
1/1

Mardi 25 octobre 2022

 

Serre de Gruas.

 

Pas très nombreux, 10 seulement, mais des marcheurs de bonnes qualités, parti à 9h20 pour affronter les contreforts de l'Ardèche.

Serre de Gruas, puis Serre de l'Eglise, d'où nous avons pu grâce à un temps parfait puisque le soleil était avec nous, voir, non seulement la vallée de l'Ouvéze mais aussi les contreforts du Vercors (les 3 Becs, le Ventoux...).

Nous sommes ensuite descendu jusqu'aux grottes de la Jaubernie, avec une très belle vue sur Privas. Un retour sur Flaviac par les Plaines ,avec une descente plutôt raide, mais bien négocié par tous et contant de retrouver les voitures vers 16h, après avoir parcouru 18km pour presque 800m de dénivelé!!! 

 

Gérard

IMG_20221025_122243_1
press to zoom
IMG_20221025_093210
press to zoom
1/1

MARDI 18 OCTOBRE 2022 :

MIRABEL ET BLACON : « le tour du Val de Charsac »

 

17 participants, par une belle journée ensoleillée, démarrent à 9h15 du croisement entre la D617 et le chemin de Sauzet. Nous prenons le chemin de Sans Souci, puis montons par un sentier étroit en sous-bois pour rejoindre une crête montante que nous suivons 5 km et enchaînons les cols : de Sauzet, Pourcheton, Serre des 3 bornes et la Tuilerie.

Sous un ciel très lumineux et une chaleur surprenante en cette période de l’année, nous avons une spectaculaire vue à 180° sur la chaine des 3 Becs puis plus loin sur Le Grand Veymont. Nous redescendons jusqu’à l’incontournable Chapelle Saint-Christophe pour un pique-nique à l’ombre des pins, une petite sieste pour certains et nous repartons à 13h30.

Nous descendons par une piste puis un sentier pour traverser à gué le ruisseau de Charsac. Nous remontons vers le chemin des Bélardes pour rejoindre le Col de la Boite, le Col de l’Armurier avant de descendre vers nos véhicules bien à l’ombre.

Temps chaud tout au long de cette randonnée de 18,7 km.

mirabeletblacon01
press to zoom
mirabeletblacon02
press to zoom
mirabeletblacon03.jpg
press to zoom
mirabeletblacon04.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon05.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon06.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon07.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon08.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon09.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon10.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon11.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon12.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon13.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon14.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon15.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon16.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon17.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon18.jpg.
press to zoom
mirabeletblacon19.jpg..jpeg
press to zoom
mirabeletblacon20.jpg..jpeg
press to zoom
1/1

MARDI 11 OCTOBRE 2022 :

 

MIDON (Vernosc les Annonay)

 

Nous sommes 13 à partir pour MIDON (07) petit hameau proche de Vernosc les Annonay. La boucle  « la Roche Péréandre » (16km et 450m de dénivelé) commence dans ce petit village.

 

Après avoir parcouru les petites ruelles c’est la descente vers le Lac de Vert (retenue collinaire pour l’arrosage aujourd’hui presque à sec) pour atteindre le GR du Tour du Bassin d’Annonay. Nous traversons les hameaux de Vert, de Peuchat et de Tourtel et franchissons la Cance par un joli pont de pierre.

Quelques mètres le long de la rivière et deux chemins se présentent, soit une longue épingle à cheveux, soit un chemin en montée à travers le Bois de Tourtel pour aboutir au même endroit. Nous optons pour la première solution.

 

Après le passage sous la ligne électrique nous laissons le GR, partons en direction de Seytenas et du Moulin de la Cance. Après un passage en forêt, nous franchissons la Cance par un pont suspendu (pont métallique). Nous remontons sur quelques mètres, c’est l’heure du pique nique, il est 13h10.

Un peu de repos et nous repartons à la découverte de la Roche Péréandre, rocher impressionnant par sa masse, sa hauteur et sa croix ancrée au sommet (par des scouts). Il faut maintenant monter vers Vernosc les Annonay par un chemin très pentu (150m de dénivelé en 1km) et très rocailleux. A mi chemin, une croix très grande avec un christ, pourquoi est-elle là ? On ne sait pas.

 

Après avoir traversé Vernosc, nous nous dirigeons vers Midon, il reste environ 1km800. Encore une « grimpette » et nous arrivons au parking.

Une belle randonnée dans la vallée de la Cance, de petits ponts en petits ponts au dessus de la rivière.

 

Le pont suspendu du Moulin de la Cance :

Créé par Marc Seguin, il mesure : 20m de long, fût construit en 1863-1865, seul ouvrage à conserver encore la technique de fils de fer doux parallèles, il a été restauré en 2012-2013. Il est classé monument historique depuis 1981.

Le site abritait un site de production et de traitement de la soie, 70 salariés y travaillaient – des logements y avaient été construits pour les accueillir. Il y avait aussi une chapelle et de nombreux jardins. Les derniers habitants sont partis en 1968-1969. Tous les bâtiments sont en ruines.

LA ROCHE PEREANDRE :

Une merveille de la nature. C’est un rocher monolithique ( de 39m de hauteur) avec à son pied un dolmen, classé depuis 1932 au patrimoine national.

AUTRES CURIOSITÉS :

Dans tous les hameaux de jolies et grosses bâtisses en pierre entièrement rénovées et de petits ponts de pierre qui enjambent la Cance.

JOSIANE

midon01
press to zoom
midon02
press to zoom
midon03
press to zoom
midon04
press to zoom
midon05
press to zoom
midon06
press to zoom
midon07
press to zoom
midon08
press to zoom
midon09
press to zoom
midon10
press to zoom
midon11
press to zoom
midon12
press to zoom
midon13
press to zoom
midon14
press to zoom
midon15
press to zoom
midon16
press to zoom
midon17
press to zoom
midon18
press to zoom
midon19
press to zoom
midon20
press to zoom
1/1

MARDI 27 SEPTEMBRE 2022 :

 

Les 3 Becs depuis la Chaudière.

 

Du col de La Chaudière, nous partons en deux groupes, le groupe 1 de 13 personnes avec Christian.D. et le groupe 2 de 12 personnes avec Christiane.S.

La montée jusqu’au Pas de Siara nous échauffe bien, Le « léger » vent nous oblige à nous couvrir pour attaquer le pré qui monte jusqu’au Veyou par les nombreuses marches. Le sommet (1589m) est couvert de résidus nuageux et le vent est bien plus fort. Nous admirons le paysage rapidement et entamons la descente par la crête. La montée au Signal est plus confortable : plus de soleil et en partie abritée du vent. Le sommet du Signal est moins venté et le temps plus dégagé nous permet de voir au loin les contre forts du Vercors.

 En descendant sur Picourère, nous admirons les aiguilles de roche sous le Signal et avons une belle vue sur le Synclinal de Saou ensoleillé. Roche Courbe est vite gravi,  moins venté mais nous ne nous éternisons pas afin de rejoindre le groupe 2 au Rocher de la Laveuse pour un pique-nique commun.

A travers le Rocher de la Laveuse nous apercevons le beau village de Saillans. Tous ensembles nous reprenons le chemin du retour car il fait froid. Nous  descendons  par la piste forestière et arrivés au Virage du Pré de l’âne, nous tournons à gauche pour atteindre le Pas de Siara. Un gros troupeau de moutons pâture dans le Pré de l’Âne. Nous entamons la longue descente jusqu’aux voitures. Une petite pose vers le  gros cairn nous offre une belle vue sur le village du Poët-Célard.

Nous arrivons au parking à 15h30 satisfaits de cette journée sportive de 10km de marche et environ 1000m de dénivelé.

Christian 

3becs01
press to zoom
3becs02
press to zoom
3becs03
press to zoom
3becs04
press to zoom
3becs05
press to zoom
3becs06
press to zoom
3becs07
press to zoom
3becs08
press to zoom
3becs09
press to zoom
3becs10
press to zoom
3becs11
press to zoom
3becs12
press to zoom
3becs13
press to zoom
3becs14
press to zoom
3becs15
press to zoom
3becs16
press to zoom
3becs17
press to zoom
1/1

MARDI 20 SEPTEMBRE 2022 :

 

Villard de Lans

 

 

Nous partons pour Villard de Lans en nombre réduit à 8 randonneurs.

« Le Lac des Près » boucle de 14km et 600m de dénivelé part de la place devant la piscine par le chemin de « Galizon » et la route des « Vières »  pour arriver aux « Cochettes » (ancien téléski ).

Après être passé devant un potier, nous montons le « chemin des traces » où nous pouvons observer des empreintes diverses moulées dans la roche (empreintes d’animaux, belettes, loups, ours, écureuils, coquillages, etc.) pour descendre vers le « Pont de l’Amour » (1109m) que nous franchissons pour monter par le GR91. Une petite halte à la cascade de la Fauge accessible par un petit sentier descendant et nous remontons, passons par l’Abri de la Fauge  (1310m) puis à 300m la Bergerie de la Fauge (1343m).

Ensuite un long chemin en montée et la traversée du vallon de la Fauge où de nombreuses vaches paissent nous amènent au pied d’une pente très raide (200m de dénivelé sur 1km et 3/4 d’heure pour franchir, rochers, pierriers, lapiaz, nombreuses racines, etc…).

Un dernier effort et voilà le « Lac des Près » à 1555m d’altitude point culminant de la randonnée. Il est 12h40 c’est l’heure du pique nique, pause bien méritée, tables et bancs au bord du lac nous tendent les bras.

Une heure de repos et nous repartons, il reste 7km en descente pas toujours facile sur des pentes caillouteuses. Nous dominons les immeubles des « Glovettes » de la « Côte 2000 », passons par « les Clots », « Tintaine », le lycée climatique, « Colline les Bains » (en hiver pistes de luge sur boudins et trains de boudins), avant de remonter par une série d’escaliers à Villard .

Nous traversons la ville et admirons quelques boutiques. Nous voilà de retour au parking.

Une belle randonnée sous un soleil radieux et un ciel d’un bleu éclatant, paysages époustouflants : la Moucherotte, le Col Vert, le Col de l’Arc, toutes les falaises du Vercors et même au loin éclairé par le soleil «  le Vertige des Cimes » à Lans en Vercors (passerelle au dessus de Grenoble).

 

Le « Lac des Près » retenue collinaire de 8m de profondeur servant à l’enneigement des pistes de ski.

La « Cascade de la Fauge » , il est possible de passer derrière comme certains l’ont fait.

JOSIANE.

Villard de Lans01
press to zoom
Villard de Lans02
press to zoom
Villard de Lans03
press to zoom
Villard de Lans04
press to zoom
Villard de Lans05
press to zoom
Villard de Lans06
press to zoom
Villard de Lans07
press to zoom
Villard de Lans08
press to zoom
Villard de Lans09
press to zoom
Villard de Lans10
press to zoom
Villard de Lans11
press to zoom
Villard de Lans12
press to zoom
Villard de Lans13
press to zoom
Villard de Lans14
press to zoom
Villard de Lans15
press to zoom
Villard de Lans16
press to zoom
Villard de Lans17
press to zoom
Villard de Lans18
press to zoom
Villard de Lans19
press to zoom
Villard de Lans20
press to zoom
1/1

 MARDI 13 SEPTEMBRE 2022 :

 

But St Genix.

Nous partons pour Vassieux en Vercors avec 14 randonneurs.

La boucle du But Saint Genix (15km et 540m de dénivelé) commence au Musée de la Préhistoire à 1164m d’altitude. Après 300m, nous quittons la route pour entrer dans la forêt et à 1km tourner à droite et entamer la montée par le GR93.

 

1km plus loin le chemin part à gauche en direction de la Combe de GAZA (à 1384m) puis après une épingle à cheveux c’est une longue montée jusqu’à atteindre la ligne de crêtes à 1432m que nous longeons jusqu’au « Pas Bouillanain, 1444m). Là, une vue magnifique s’ouvre à nous sur la vallée de Quint, le Puy de la Gagère, Fond d’Urle, la Tête de la Dame, Le Roc de Toulaud, etc….

 

Après une courte pause (en-cas), nous continuons en direction du But St Genix.

La montée qui longe un parc devient plus raide. Arrivés au But St Genix à 1643m, point culminant de notre randonnée, nous apercevons le Grand Veymont, le Glandasse, les 3 Becs et au loin dans la Vallée  la ville de Die.

 

La longue descente très raide, nous emmène au Col de La chau (1430m) où nous pique niquons (il est 13h15). Après un peu de repos bien mérité nous rejoignons le GR95, dépassons deux refuges, la Maison Forestière du Plainet et celle du Lauzet), puis un chemin à travers la forêt nous ramène au parking.

 

Une très jolie randonnée qui nous a offert de magnifiques vues sur le Veymont,

le Glandasse, le Diois, le Vercors de Villard de Lans, les 3 Becs, Ambel, le Roc de Toulaud, etc, les impressionnantes et majestueuses falaises du Puy de la Gagère.
Pendant la pause pique nique, une surprise : de nombreux vautours fauves ont tournoyé et plané au-dessus de nos têtes.

JOSIANE.

vassieux01
press to zoom
vassieux02
press to zoom
vassieux03
press to zoom
vassieux04
press to zoom
vassieux05
press to zoom
vassieux06
press to zoom
vassieux07
press to zoom
vassieux08
press to zoom
vassieux09
press to zoom
vassieux10
press to zoom
vassieux11
press to zoom
vassieux12
press to zoom
vassieux13
press to zoom
vassieux14
press to zoom
vassieux15
press to zoom
vassieux16
press to zoom
vassieux17
press to zoom
vassieux18
press to zoom
vassieux19
press to zoom
vassieux20
press to zoom
1/1

MARDI 6 SEPTEMBRE 2022 :

 

La Grotte du Brudour    Col de la Machine

 

C’est la reprise pour le club. Après un été très chaud, nous montons avec 25 randonneurs prendre la fraîcheur au Col de la Machine (1020m) pour une boucle de 17km et 435m de dénivelé passant par la grotte du Brudour.

Du parking aire de pique nique nous prenons le GR9 dans la forêt jusqu’à « Miroflée ». Le sentier balisé « jaune et vert » arrive au carrefour des « Charbonnières » (parking et aire de pique nique à 1088m d’altitude), puis par le chemin du « Serre des Autarets » nous passons à proximité d’un scialet pour atteindre la D76 que nous longeons sur 500m.

Au gîte d’étape foyer de ski de fond de Lente nous traversons un parc à animaux avec de belles poules et des chèvres. A l’orée de la forêt le chemin part à droite, après l’aire de pique nique le chemin monte le long du ruisseau du Brudour (à notre gauche) pour arriver à la grotte du Brudour, imposante par sa taille et sa profondeur, nous la visitons puis nous allons pique niquer un peu plus loin le long du ruisseau du Brudour.

Par la route puis par un sentier nous remontons jusqu ‘à la piste de la Chapelle, puis par la route forestière de la « Bournette », nous longeons « la Fontaine de la Lauze », puis une grotte. Arrivée à l’aire de pique nique, c’est la galère pour trouver le chemin.

A la « glacière de Pré Courrier » c’est par un petit sentier puis par la piste forestière des Fourneaux et le GR9 que nous rejoignons le parking du Col de La Machine.

Une belle randonnée sur le plateau du Vercors aux alentours de Lente en passant par la Grotte du Brudour et la pelouse de Bournette.

 

La Grotte du Brudour : elle communique avec un réseau de galerie de 6km de long.

Sous nos pieds se trouve la salle des Ténèbres de 600m2 de quoi loger un avion de ligne.

La partie dans laquelle on peut entrer (avec une lampe) est impressionnante par sa hauteur et sa profondeur.

JOSIANE.

coldelamachine01
press to zoom
coldelamachine02
press to zoom
coldelamachine03
press to zoom
coldelamachine04
press to zoom
coldelamachine05
press to zoom
coldelamachine06
press to zoom
coldelamachine07
press to zoom
coldelamachine08
press to zoom
coldelamachine09
press to zoom
coldelamachine10
press to zoom
coldelamachine11
press to zoom
coldelamachine12
press to zoom
coldelamachine13
press to zoom
coldelamachine14
press to zoom
coldelamachine15
press to zoom
coldelamachine16
press to zoom
coldelamachine17
press to zoom
coldelamachine18
press to zoom
coldelamachine19
press to zoom
coldelamachine20
press to zoom
1/1

​MARDI 14 JUIN 2022 :

 

Talencieux

Nous n'étions que onze courageux pour affronter la chaleur et la pénombre !, Partis de Talencieux en direction de St Étienne de Valoux où nous avons emprunté l'ancienne voie ferrée qui reliait Annonay à Vogüé en passant à Thorrenc, sur 2 viaducs et nous avons traversé 2 tunnels (le 2ème de 800m de long). Grace à de belles torches nous avons pu traverser sans encombre et admirer les édifices ! tout cela dans une fraîcheur bienvenue .

* le dernier autorail à utiliser la voie ferrée fût "le PICASSO" actuellement toujours en service à Vogüe .Son dernier voyage reliant Annonay à Peyraud a été effectué le 27 août 1991 vers 10h30.

A la sortie du 2ème tunnel nous avons rejoint "l'aire de pique nique" confectionnée par les chasseurs!! L’après midi nous sommes descendus jusqu'au "lac de vert", contourné et enfin regagné Talencieux par le GR de Pays sous un soleil de plomb!!. 

GÉRARD

IMG_20220614_114023
press to zoom
IMG_20220614_115438_1
press to zoom
IMG_20220614_113034
press to zoom
IMG_20220614_121233
press to zoom
IMG_20220614_140049
press to zoom
IMG_20220614_122653
press to zoom
1/1

MARDI 31 MAI 2022

 

 CORNAS

 

C'est sous une petite pluie , qui nous a obligé de mettre la cape, que nous sommes partis 12 courageux, après avoir quitter  puis remis la cape plusieurs fois nous l'avons définitivement quitté, pour "gravir" le vallon de Coulet , à la suite de cette belle montée, nous avons même découvert du soleil! et un beau panorama sur la vallée du Rhône. Nous nous sommes arrêtés sur un sentier pour déjeuner, après avoir bu le café, mangé  quelques gâteaux et chocolat, une petite pluie est venu nous déranger et nous à obligé à reprendre notre route avec les capes!! et c'est sous une pluie "battante" que nous avons rejoint le GR42 que nous avons suivi quelques km. Peu avant la descente sur Cornas la pluie a cessé et nous a permis de rentrer par temps sec !

Tous étaient contant de cette sortie. 

GÉRARD 

cornas1
press to zoom
cornas2
press to zoom
cornas3
press to zoom
cornas4
press to zoom
cornas5
press to zoom
1/2

MARDI 24 MAI 2022 

 

SAINT VICTOR (07).

 

Nous sommes 9 joyeux randonneurs à partir de Saint-Victor à 9 heures pour une boucle de 18 km passant par Vaudevant, le Col de Juvenet et le Hameau de Montplot.

Après quelques jours de fortes chaleurs le retour de températures normales et l’altitude de 607 m de Saint-Victor nous permettent de partir d’un bon pas sur une petite route descendante qui nous mène au hameau de La Collange, où certaines ont la chance de voir un chevreuil traversant la route et fuyant à travers champ. De là nous prenons un chemin qui  traverse un petit bois avant d’arriver au hameau de Balayn, puis de traverser des champs de céréales. Nous avons alors une vue dominante sur Saint-Félicien à plusieurs reprises avant de rentrer en sous-bois après le hameau de Juny.

 

Nous descendons et traversons la rivière La Vivance, et remontons par un sentier rectiligne et bucolique jusqu’à Vaudevant où nous nous l échons les babines sur les menus du restaurant «La Récré» (fermé le mardi !!).

Nous allons jusqu’à Liverset, puis après avoir traversé la route départementale, souvent empruntée par les cyclistes de l’Ardéchoise, le chemin longe sur 300m un enclos de moutons ou nous sommes accueillis par deux gros chiens des Pyrénées bien trop bruyants et menaçants à notre goût, nous activons le pas en silence et retrouvons nos esprits un peu plus loin avant une bonne montée qui nous mène sur une belle piste forestière

Après le pique-nique bien mérité, assis sur quelques troncs d’arbres coupés, notre chemin devient descendant, retrouve le parcours du GR42 et arrive au Col de Juvenet.

 

Du col le chemin remonte d’abord franchement puis doucement jusqu’au très bel hameau familial de Montplot avec une large vue sur le plateau d’Annonay. La suite est une lente descente par une piste ombragée qui devient goudronnée après «Les Gonnons».

Nous abandonnons le GR à l’approche de Saint-Victor pour rejoindre la table d’orientation au-dessus du village.

Nous descendons par les étapes (XIII à VII) du chemin de Croix puis par un sentier entre des murets  qui nous amène à retrouver le GR jusqu’à l’église. Nous traversons le village jusqu’au parking à 14H45.

Total : 18km, 580m de dénivelé, 5 heures de marche et de beaux paysages ardéchois.

 

Christian

01stvictor
press to zoom
02stvictor
press to zoom
03stvictor
press to zoom
04stvictor
press to zoom
05stvictor
press to zoom
06stvictor
press to zoom
07stvictor
press to zoom
08stvictor
press to zoom
09stvictor
press to zoom
10stvictor
press to zoom
11stvictor
press to zoom
12stvictor
press to zoom
13stvictor
press to zoom
14stvictor
press to zoom
15stvictor
press to zoom
16stvictor
press to zoom
17stvictor
press to zoom
18stvictor
press to zoom
19stvictor
press to zoom
20stvictor
press to zoom
1/1

MARDI 10 MAI 2022

 

PRESLES (38)

 

Nous sommes 15 à partir pour PRESLES, petit village situé à 863m d’altitude sur le plateau des Coulmes. Ce village reflète la vie rurale de ses habitants. En période hivernale les trois villages des Coulmes (Rencurel-Malleval-Presles) sont reliés par 10km de pistes de ski de fond, de randonnée nordique et de raquettes.

Mais ce plateau garde aussi un triste souvenir, c’est là au « Trou de l’Enfer » en 1997 que des adeptes du Temple Solaire sont venus s’immoler.

Nous partons sur la boucle « le Pas de Pré Bourret » (16km – 550m de dénivelé).

Direction plus au Nord nous empruntons le chemin communal (balisage jaune et vert) entre la mairie et la cour d’une ferme, traversons les carrefours de « la Croix du Sappey », « les « Essarts », « Bournet » et « Courtin ». Puis nous avançons dans une petite clairière et remontons à droite sur un sentier en S « départ peu visible) pour arriver au hameau de « Chamfra » et atteindre le foyer de ski de fond.

Le chemin se glisse alors dans le vallon pour monter la grande combe jusqu’à « Clos Michet » à 1150m (à une petite distance du « Trou de l’Enfer ») et atteindre « Pré Bourret » à 1290m d’altitude (point culminant de la randonnée).

Cheminant sur la crête nous cherchons un coin pour pique niquer. Nous trouvons un emplacement sur des rochers et avec une belle vue sur la vallée de l’Isère.

La descente longe la petite barre rocheuse du « Tour des Coulmes » (balisage jaune et rouge) direction plein Sud au dessus de la vallée de l’Isère. Nous arrivons au foyer de ski de fond du Faz (994m), traversons Morel, Croix-Bernard et remontons sur le Pré Ritampa.

A droite une sente en aller retour monte à « Serre Cocu » (1007m). De là nous apercevons au loin le clocher de Presles, encore un petit effort et nous arrivons.

Une jolie randonnée bien ombragée et fraîche (19° maximum) sur le plateau des Coulmes où il ne reste que quelques agriculteurs et éleveurs autour des bergeries (ici a été tourné le film « une hirondelle fait le printemps »)

Tout au long de notre parcours nous avons été accompagnés par 2 jolis chiens de berger.

Mieux qu’un GPS, ils connaissaient le chemin par cœur, à chaque carrefour ils prenaient le bon chemin et s’asseyaient un peu plus loin pour voir si le groupe arrivait. Des chiens très bien « élevés » (au pique nique, ils se sont couchés à côté de nous sans rien réclamer).

JOSIANE

4on cherche.JPG
press to zoom
01c'est parti
press to zoom
02pâturage
press to zoom
6nos deux compagnons.JPG
press to zoom
03joli chemin
press to zoom
05d'un bon pas
press to zoom
07aux aguets
press to zoom
08joli chalet
press to zoom
09dans le pré
press to zoom
10on suit
press to zoom
11l'Isère
press to zoom
13on se cache
press to zoom
12on s'installe.JPG
press to zoom
14un sourire.JPG
press to zoom
15j'ai trouvé
press to zoom
16les 2 compagnons attendent
press to zoom
17une petite pause
press to zoom
18c'est bon
press to zoom
19les hauts de Corrençon
press to zoom
20on suit
press to zoom
1/1